Actualités

Lancement de la Campagne médiatique “Tolérance Zéro” face aux violences faites aux femmes et aux filles

L’AFTURD et l’Initiative Féministe EuroMed, en consortium avec 8 organisations de défense des droits des femmes ont engagé une campagne médiatique “Tolérance Zéro” face aux violences faites aux femmes et aux filles en Algérie, Egypte, Jordanie, Palestine, Liban, Tunisie et Maroc. 

Elle prend place dans le cadre de la Campagne régionale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles dans la région Sud de la Méditerranée, financée par l’Union Européenne, qui engage l’ensemble de la société à se dresser contre les violences faites aux femmes et aux filles et vise un changement des mentalités et une évolution de la législation. 

Cette campagne médiatique tend à sortir la violence de la sphère privée. Elle encourage la prise de parole et le récit des expériences vécues de la violence en utilisant le hashtag en langue arabe #CHNIA_HKAITEK "Quelle est ton histoire ? / Quel est ton problème ?". 

Le hashtag invite les femmes à partager en ligne leur témoignage, tout en engageant les hommes à se joindre au refus de cette injustice et à blâmer les auteurs de violence et non plus les victimes. 

La campagne met également à la disposition des femmes une plateforme où elles peuvent avoir accès en toute sécurité à des informations sur les services aux victimes. 

L’accent est mis dans la campagne sur les défis communs à la région. Néanmoins, elle prend en compte aussi les priorités nationales dans la lutte contre la violence faite aux femmes et est lancée simultanément aux niveaux national et régional. 

Panneaux d’affichage, films, site internet, spots radio, couverture télévisée, réseaux sociaux et participation de personnes influentes dans les sept pays contribueront au débat public. 

La campagne met en relief les préjugés sexistes et les stéréotypes dans l’éducation. Une attention particulière est portée à la lutte contre les lois discriminatoires, la diffusion d’informations sur les services d'aide aux victimes, la formation de représentants des autorités (justice, police, santé, services sociaux) afin d’améliorer les connaissances et capacités des intervenants dans le soutien aux victimes. 

Powered by Froala Editor

Voir plus

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) lance un appel à consultation pour l’élaboration d’une stratégie de communication

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) lance un appel à consultation pour l’élaboration d’une stratégie de communication


Créée le 13 janvier 1989, l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement, AFTURD, a pour mission de défendre les droits des femmes et de promouvoir la culture de l’égalité et de la citoyenneté effective, essentiellement à travers les études, les publications, le plaidoyer, la formation, la sensibilisation et la recherche-action.

Après le 14 janvier 2011, l’AFTURD a fait face à de nouveaux enjeux et défis pour concrétiser les principes qu’elle a toujours défendus : la parité, l’égalité de genre, la levée des réserves à la CEDAW et l’affirmation du caractère civil de l’Etat.

L'Association a adapté ses interventions pour répondre au nouveau contexte : mobilisation élargie aux régions, pour les droits effectifs des femmes, pour la démocratie et pour un développement avec les femmes et pour les femmes.

L’Association a contribué à la dynamique qui a permis l’émergence de la nouvelle Constitution. Elle a également été active à l’occasion des élections législatives, présidentielles et municipales pour inciter les femmes à s’impliquer dans tout le processus électoral et développer leur participation au leadership politique.

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement est engagée dans la lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard des femmes, qui constituent une atteinte à leur dignité et un obstacle à leur autonomie.

Dans le domaine socio-économique, l'AFTURD a contribué au renforcement des capacités des femmes à l’échelle individuelle et à l’échelle collective.

Le cadre du travail

Dans le cadre du projet de partenariat de l’AFTURD avec Open Society Foundation (OSF) “Sensibilisation et plaidoyer sur la loi 58 -2017 relative à l’élimination de la violence faite aux femmes”, visant le renforcement organisationnel de l’Association ainsi que l’élaboration et l’application d’une stratégie de communication en consultant un expert.e. en communication.

La stratégie de communication est prévue d’être élaborée durant la première année 2019 du projet et vise à optimiser la visibilité de l’Association et à renforcer son image en tant qu’acteur effectif dans la société civile en faveur des droits des femmes.

La stratégie de communication aura également pour rôle de mettre en exergue les différents axes de travail de l’AFTURD, de mettre l’accent sur son impact sur le terrain, de renforcer ses relations avec les médias, les partenaires et les groupes cibles.

Cette stratégie, accompagnée d’un plan d’action, sera conçue sur la base de la politique interne de l’Association et suivant ses objectifs stratégiques à moyen et à long terme, tout en incluant les différents projets en cours d’exécution. Cette stratégie exploitera tous les canaux de diffusion digitaux et traditionnels et développera les outils et supports de communication de l’association.

L’expert.e. travaillera sous la responsabilité du Bureau directeur et en collaboration avec la chargée de communication.

Tâches et responsabilités :

✔ Faire le diagnostic du volet communicationnel de l’Association;

✔ Analyser les besoins de l’Association en termes de communication interne et externe;

✔ Élaborer une stratégie de communication et l’adapter aux objectifs de l’Association

et à ses axes de travail;

✔ Remettre un livrable exposant l’état des lieux, la stratégie élaborée et ses

inclinaisons;

✔ Mettre en place un plan d’action (court, moyen et long terme) pour l’application de

la stratégie;

✔ Assurer le suivi et l’évaluation de l’implémentation de la stratégie pendant une

période déterminée.

Profil requis de l’expert e :

✔ Être titulaire au minimum d’un Master en communication;

✔ Avoir une expérience confirmée dans l’élaboration de stratégie de communication;

✔ Avoir une bonne connaissance du travail associatif, de la société civile Tunisienne

notamment les associations travaillant pour la promotion des droits des femmes;

✔ Être sensible aux droits humains et aux droits des femmes;

✔ Maîtriser parfaitement l’arabe et le français, l’anglais est un atout.


Conditions et cadre :

Lieu de travail : Tunis

Type de contrat : Prestation de service

Date de début : 1er septembre 2019

Présentation des candidatures :

Le dossier de candidature sous format électronique devra comporter :

✔ Une demande écrite

✔ Une lettre de motivation

✔ Le CV actualisé de la ou du candidat.e

✔ Les copies des diplômes et des attestations de travail, de stages et de formations.

✔ Les dossiers de candidature doivent être envoyés par courrier électronique aux deux

adresses suivantes :afturdprojets@gmail.comafturd@gmail.com

Délai limite d’envoi des candidatures: Samedi 30 août 2019

Les candidat.e.sélectionné.e.s seront convoqué.e.s pour un entretien oral dans les locaux de l'AFTURD.


Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Voir plus

Appel à candidature pour le poste de Directrice Exécutive

 

 

APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTRICE EXECUTIVE


L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) lance un appel à candidatures pour le recrutement d’une Directrice Exécutive.

L’AFTURD, créée depuis 1989, œuvre pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines : social, économique, culturel et politique.

CADRE : 

Renforcement organisationnel de l’Association en partenariat avec OPEN SOCIETY FONDATION (OSF)

POSITIONNEMENT DU POSTE :

La Directrice Exécutive travaillera sous la responsabilité du Bureau Directeur de l’Association, en particulier, la Présidente, la Secrétaire Générale et la Trésorière.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

  • Superviser la mise en œuvre du plan stratégique de l’association adopté pour le mandat 2017-2019.
  • Appuyer le Bureau Directeur dans l’élaboration et la mise en œuvre des plans opérationnels annuels qui appuient les priorités stratégiques de l’association ;
  • Superviser la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de tous les programmes, projets et activités de l’association ;
  • Appuyer le Bureau Directeur dans la levée des fonds (identifier de nouveaux partenaires financiers, rédiger des propositions de projets, répondre aux appels à projets et aux sollicitations) ;
  • Appuyer la présidente afin d’assurer que le Bureau Directeur assume ses rôles et responsabilités en matière de gouvernance ;
  • Favoriser le travail d’équipe efficace au sein de l’association, avec les Comités Ad hoc, les membres bénévoles et les employé-e-s;
  • Superviser les opérations quotidiennes de l’association de façon efficace ;
  • Faciliter la préparation et la tenue des réunions du Bureau Directeur (préparation de l’ordre du jour, rédaction et envoi des PV, …)
  • Faciliter la préparation et la tenue des Assemblées Générales Ordinaires (préparation de l’ordre du jour, invitation des adhérentes, rédaction et envoi des PV, …)
  • Faciliter la préparation et la tenue du Congrès de l’association (préparation de l’ordre du jour, de la logistique, des rapports moral et financier, invitation des adhérentes, …)



PROFIL REQUIS :

  • Avoir la nationalité tunisienne,
  • Âgée de plus de 30 ans,
  • Être titulaire au minimum d’un Master,
  • Avoir une expérience d’au moins trois ans dans la coordination de projets,
  • Avoir une bonne connaissance du travail associatif, des associations et organisations travaillant pour la promotion des droits des femmes,
  • Être sensible aux droits humains, aux droits des femmes et des filles
  • Avoir des aptitudes sur le plan des relations humaines,
  • Avoir des aptitudes au travail en équipe,
  • Maîtriser l’outil informatique,
  • Maîtriser parfaitement l’arabe et le français,
  • Sans antécédents judiciaires.

CONDITIONS D’EMPLOI :

  • Lieu de travail : Tunis
  • Type de contrat : Contrat à durée déterminée (CDD)
  • Durée du contrat : 2 ans, avec une période d’essai de 3 mois à partir de la date de recrutement.
  • Date de prise de fonction : 1 juillet 2019

PRESENTATION DES CANDIDATURES :

  • Le dossier de candidature sous format électronique devra comporter :
  • Une demande écrite
  • Une lettre de motivation
  • Le CV actualisé de la candidate
  • Les copies de diplômes et d’attestations de travail, de stages et de formations.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés par courrier électronique aux deux adresses suivantes :afturdprojets@gmail.com, afturd@gmail.com

Délai limite d’envoi des candidatures: Jeudi 27 juin 2019


Les candidat.e.s  présectionné.e.s seront convoqué.e.s pour un entretien oral le Samedi 28 juin 2019.

Prise de fonction : 1er juillet 2019


Contrat à durée déterminée : 20 mois

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Voir plus

Appel à candidature pour la réalisation d'ateliers de formation

Cadre général : L’AFTURD, créée depuis 1989, oeuvre pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines : social, économique, culturel et politiques. Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet « Rendre digne le travail de soin : promotion de l’emploi décent et de l’action collective des travailleurs domestiques en Tunisie ». Ledit projet est financé par le Gouvernement régional de Valence, à travers l’Assemblée de Coopération pour la Paix (ACPP) ; il est mis en oeuvre en partenariat avec l’UGTT et l’ATFD. Objectifs général du projet : Contribuer à garantir les Droits Humains des travailleuses domestiques dans la zone du Grand Tunis, Tunisie. Objectifs spécifiques du projet : Améliorer l’accès à l’emploi décent, avec une perspective de genre, de 30 femmes du secteur domestique dans la zone du Grand Tunis, Tunisie. Le présent appel s’inscrit dans le cadre de l’organisation d’ateliers de formation dans le domaine des activités domestiques pour mettre en valeur et améliorer les compétences de 30 femmes travaillant dans le secteur domestique. Dans ce cadre l’AFTURD est à la recherche de formateurs (trices) qui puissent animer des ateliers de formation sur les thématiques susmentionnées. Tâches des formateur (trice)s : Les formateur (trices) s auront à accomplir les tâches suivantes : *Réaliser les ateliers de formation en se basant sur une méthodologie fondée sur une démarche participative et recourant aux approches pédagogiques adaptées au public cible. *Concevoir le programme et le contenu du cycle de formation détaillés pour chaque séance. *Produire des outils pédagogiques adaptés à la cible *Produire un rapport de l’atelier. Le rapport doit contenir un résumé du déroulement de l’atelier et des discussions avec l’évaluation des connaissances acquises par les participantes. *Inclure un outil d’évaluation de la formation avant et après la formation *Travailler en collaboration avec l’équipe de projet Les livrables *Programme et contenu de la formation *Fiches et rapport d’évaluation *Rapport des ateliers *Supports de travail *Outils pédagogiques adaptés Conditions de travail et durée Lieu de travail : Au local Espace Tanassof 23 rue de Marseille – Tunis Type de contrat : Contrat à durée déterminée (CDD) Durée du contrat : Le (la) formateur (trice) sera contracté(e) par AFTURD pour un nombre total de 18 jours. Date de prise de fonction : 29 Mai 2019 Critères d'éligibilité: -Formation académique en relation avec les thématiques des ateliers (nettoyage, nutrition, hygiène et jardinage). -Expérience confirmée dans l’animation des ateliers de formation. -Capacité d’élaborer des outils pédagogiques adaptés -Solide connaissance de la société civile féministe et de l’agenda féministe en Tunisie. -Excellente maitrise de l’arabe et du français à l’oral et à l’écrit. -Capacité à respecter des délais.

Voir plus

Contribution à l’autosuffisance en légumes du centre El-Amen pour la protection des femmes victimes de violence

AFTURD a réussi à valoriser la parcelle de terrain du centre El –Amen, relevant du ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et Seniors, et géré par l’Association. La production de cette parcelle contribue, à plus de 50%, à la satisfaction des besoins en légumes du Centre ; il y a même un surplus qui est vendu, permettant une petite part de revenus pour ce Centre.

Voir plus

Manifestation du 20 mars

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a participé, le mercredi 20 mars, à la manifestation organisée par Le réseau « Coalition pour les femmes de Tunisie », en partenariat avec des associations actives dans la société civile démocratique et des personnalités publiques progressistes indépendantes. L'AFTURD a toujours été parmi les militant.e.s qui ont défendu les principes de l’Etat civil ainsi que l’Education et la santé publiques en tant que droits humains et citoyens . Par sa participation à cette manifestation l’AFTURD réaffirme son attachement à la préservation des acquis de l’Etat civil et aux différents secteurs publics, notamment la Santé et l’Education et à ce que l’état soit garant de ces droits et assume ses responsabilités dans ce sens et dans la lutte contre la corruption, qui ne fait que se propager dans notre pays.

Voir plus

L'AFTURD fête la journée internationale de la femme

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement a fêté la journée internationale de la femme, participant à plusieurs activités et événements. L'AFTURD a, entre autres, organisé une rencontre avec les travailleuses domestiques, le 08 mars 2019 à l'espace Tanassof, afin d'annoncer le lancement du projet intitulé "Rendre digne le travail de soin: promotion de l’emploi décent et de l’action collective des travailleuses domestiques en Tunisie". L'Association a également organisé, le 09 mars 2019, une journée d'étude sur les conditions des femmes maghrébines 40 ans après la CEDAW, organisée en partenariat avec la Ligue Tunisienne pour la Défense des Droits de l'Homme LTDH , le réseau EuroMed Droits et la fondation Friedrich Ebert.

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Voir plus

Appel à Candidature pour la réalisation d’un cycle de formation

I. Cadre général : L’AFTURD, créée depuis 1989, œuvre pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines: social, économique, culturel et politiques. Cette mission s’inscrit dans le cadre du projet « Rendre digne le travail de soin : promotion de l’emploi décent et de l’action collective des travailleuses domestiques en Tunisie ». Ledit projet est financé par le Gouvernement régional de Valence, à travers l’Assemblée de Coopération pour la Paix (ACPP) et réalisé en partenariat avec l’UGTT et l’ATFD. Objectifs général du projet : *Contribuer à garantir les Droits de l’Homme des travailleuses domestiques dans la zone du Grand Tunis, Tunisie. Objectif spécifique du projet : *Améliorer l’accès à l’emploi décent, avec une perspective de genre, de 30 femmes du secteur domestique dans la zone du Grand Tunis, Tunisie. Dans ce cadre, l’AFTURD est à la recherche d’un(e) formateur (trice) pour animer 3 cycles de formation sur les thématiques suivantes : - Droit du travail - Santé et sécurité au travail - Travail en équipe et gestion des conflits en milieu de travail - Genre et violence de genre. La personne recrutée travaillera en collaboration avec l’équipe de projet et sera en charge de : 1- Réaliser 3 cycles de formation en se basant sur une méthodologie fondée sur une démarche participative et recourant aux approches pédagogiques adaptées au public cible. 2- Concevoir le programme et le contenu des modules de formation 3- Produire un rapport de l'atelier. Le rapport doit contenir un résumé du déroulement de l’atelier et des discussions avec l'évaluation des connaissances acquises par les participantes 4- Elaborer un outil d’évaluation de la formation avant et après la formation III. Les livrables - Programme de l’atelier - Fiches et rapport d’évaluation - Rapport des ateliers - Supports de travail IV. Profil recherché : - Une expérience confirmée dans l’animation d’atelier de formation avec des femmes adultes peu ou pas alphabétisées - Excellente maîtrise du droit de travail - Solide connaissance de la société civile féministe et de l’agenda féministe en Tunisie - Excellente maitrise de l’arabe et du français - Capacité à respecter des délais V. Conditions de travail et durée - Lieu de travail : les formations se déroulement à Espace Tanassof 23 rue de Marseille Tunis - Type de contrat : Contrat à durée déterminée (CDD) - Durée du contrat : Le (la) formateur (trice) sera contracté(e) par AFTURD pour un nombre total de 24 jours. - Date de démarrage des formations : 15 Mars 2019 VI. Soumission de la candidature à AFTURD Si vous êtes intéressé(e) par la consultation, vous êtes prié(e) à envoyer votre candidature aux deux adresses suivantes : afturd.amal@yahoo.fr afturdprojets@gmail.com La candidature doit inclure votre CV et un plan de travail au plus tard 10 Mars 2019 23.00

Powered by Froala Editor

Powered by Froala Editor

Voir plus

Initiation à l'Economie sociale et solidaire

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, vendredi 28 décembre, une séance de formation à la Maison de jeunes de Cité Helal, portant sur l'initiation à l'Economie sociale et solidaire. La formation a été assurée par Mme Imen Cherif, spécialiste en économie. La séance s'est axée sur la définition de l'Economie sociale et solidaire ainsi que la présentation du projet de loi sur l'économie sociale et solidaire. Les participants ont interagi au cours de la séance de formation en discutant les différentes idées de projets qu'ils portent, dans le cadre de l'économie sociale et solidaire. A noter que cette formation s'inscrit dans le cadre du projet de partenariat de l'AFTURD avec l'Assemblée de Coopération Pour la Paix (ACPP) et la Mairie de Barcelone, intitulé "De l'exclusion à l'inclusion: on sème des alternatives".

Voir plus

Journée verte et solidaire au Centre El-Amen

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé une "Journée verte et solidaire", vendredi 28 décembre 2018 au Centre El-Amen, en présence des membres du Bureau directeur et de l'équipe de l'Association. Dans une ambiance conviviale, les participantes ont partagé des moments exceptionnels durant cette journée, animée par plusieurs activités. Des repas composés d'ingrédients bio ont été préparés par la cuisine du Centre. Les participantes ont, entre autres, contribué à des activités d'horticulture et de compostage, dirigée par la présidente de l'Association, Mme Salwa Kennou. La journée a été couronnée par la promotion et la vente des différents produits bio du Centre, tels que les fenouils, les artichauts, les œufs, les oignons, les radis et les navets. Le but était d'encourager la production.

Voir plus

AFTURD-SNJT : Une journée d’information sur la loi 58-2017 au profit des journalistes

En marge de la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes et aux enfants et dans le cadre du partenariat avec DANNER dans le projet « Prévention contre la violence », l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement a organisé, le 4 décembre 2018 au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), une journée d’information sur la loi 58-2017, relative à l’élimination de la violence faite aux femmes, au profit des journalistes. La journée a été animée par Mme Mounira Hammami, Secrétaire générale de l’AFTURD, Mme Soukaina Abdessamad, Secrétaire générale du SNJT et Mme Monia Kari, Juriste. Les trois intervenantes ont présenté la loi 58 et mis en relief ses différents axes, soient la Prévention, la Protection, la Pénalisation et la Prise en charge des femmes victimes de violence. Le rôle des médias dans la sensibilisation contre les types de violence, étant mentionné dans l’article 11 de ladite loi, a également été évoqué au cours du débat.

Voir plus

Zarzis: Une rencontre autour de la Loi 58-2017 sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes

L’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, le 18 décembre 2018 dans la ville de Zarzis, une rencontre autour de la loi 58-2017, relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette rencontre a été organisée en collaboration avec « Tidar Zarzis » et en partenariat avec « Danner ». Le programme de la journée a été meublé par la Juriste, Mme Monia Kari, qui a présenté la loi et expliqué ses dispositions, dont les 4 P : Prévention, Protection, Pénalisation et Prise en charge. Plusieurs associations locales et régionales, actives dans les régions de Zarzis, de Ben Guerdane et de Mednine, ont participé à cette rencontre. Le Délégué à la protection de l’enfance à Zarzis a également été présent lors de cette journée, à côté du chef de la brigade des unités spécialisées dans les enquêtes sur les infractions de violence à l’égard des femmes. Cette rencontre a été l’occasion pour des échanges fructueux à propos de la loi 58-2017 et son application dans les régions précitées.

Voir plus

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement participe à la conférence annuelle de la Ligue des Instances Publiques et Indépendantes

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement, représentée par Mme Nejma Aouadi et Mme Dorra Mahfoudh, a participé à la conférence annuelle de la Ligue des Instances Publiques et Indépendantes, tenue du 30 novembre au 2 décembre 2018. Cette conférence visait à mettre en place un partenariat stratégique entre les Instances publiques indépendantes et les composantes de la société civile. L'événement a réuni les représentants des associations, dont l'AFTURD, à côté des Instances publiques indépendantes qui sont: le Comité Supérieur des Droits de l'Homme et des Libertés Fondamentales, l'Instance Nationale de Protection des Données Personnelles (INPDP), l'Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC), la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), l'Instance Supérieure Indépendante pour les Élections (ISIE), l'Instance Nationale de Prévention de la Torture (INPT), l'Instance Nationale de l'Accès à l'Information (INAI) et l'Instance Nationale de Lutte contre la Traite des Personnes (INLTP). Des ateliers ont été organisés en marge de la conférence et ont abouti à l'élaboration d'une liste de recommandations, qui constituent le pilier du partenariat entre les Instances publiques et indépendantes et les Associations. L’un des ateliers, programmés en marge de la conférence, a été consacré à la présentation de l’INLTP, par sa présidente Mme Raoudha Labidi. Mme Nejma Aouadi, membre du Bureau directeur de l’AFTURD, a mis en valeur, lors de cet atelier, les efforts déployés par l’Association, notamment dans l’activité du 8 mars dernier qui portait sur les travailleuses domestiques. Elle a également évoqué l’étude réalisée par l’AFTURD dans ce contexte et a proposé une collaboration avec l’INLTP dans la réalisation d’études sur la traite des personnes. Les principales recommandations élaborées lors de cette conférence sont: -La mise en place d’un plan d’action commun avec la société civile -La création d’une base de données -La promotion du rôle d’ajustement des Instances -La collaboration des Instances avec les parties de tutelle pour l’encadrement -La création d’un site web pour permettre aux composantes de la société civile de s’inscrire -La planification pour la création d’un Conseil national des associations, sur la base des élections -L’élaboration d’un rapport annuel des travaux et activités des Instances -La numérisation des administrations -L’organisation de sessions de formation au profit de la société civile -La signature de partenariats bilatéraux avec la société civile -La participation périodique et régulière de la société civile pour bénéficier de diverses expériences.

Voir plus

AFTURD-ACPP: Ateliers de compostage au profit des jeunes de la Cité Helal à Tunis

L'Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD) a organisé, le 30 novembre et le 1er décembre 2018 à la Maison de Jeunes de Cité Helal, deux séances de formation en compostage basé sur la transformation des déchets organiques. La formation a été assurée par Mme. Salwa Ouerghmi. Cette formation s'inscrit dans le cadre du projet "De l'exclusion à l'inclusion: on sème des alternatives", géré par l'AFTURD en partenariat avec la Mairie de Barcelone et l'Assemblée de Coopération Pour la Paix (ACPP).

Voir plus